RESSENS COMME UN GARCON

Photographis comme un homme

L'Interview

Quelques questions pour en savoir plus sur notre homme à projet

Avant toute chose, et le plus important: quel est ton Emoji préféré ?

J’aime pouvoir garder un ton léger, coquin et ironique par écrit. Tout naturellement j’utilise du coup beaucoup (trop) le wink wink ;)

 

Comment te décrirais-tu en quelques mots ?

Idéaliste, créatif, spirituel, amoureux, hédoniste, passionné, têtu, sûr de moi.

 

Enfin… Dis-nous plutôt comment tes proches te décriraient-ils en quelques mots ?

Idéaliste, créatif, spirituel, amoureux, hédoniste et passionné, un peu trop têtu et sûr de moi. S’ils sont proches, je n’ai pas de secret pour eux, ils me voient comme je suis ;)

 

Parle-nous de ton projet… Comment en es-tu arrivé là ?

Par le chemin le plus tortueux qui soit. Une route de campagne plutôt qu’une autoroute à péage. J’ai été étudiant (Docteur en électronique, Master en Management et les Beaux-Arts), employé du public, d’une PME, d’une multinationale, indépendant complémentaire, indépendant complet et à présent gérant de ma propre société afin de gérer mon activité artistique.

Cela montre que j’ai dû beaucoup chercher avant de trouver la place (et la forme) qui me correspondait (et combien la société n’est pas faite pour certains profils, qui doivent non pas choisir une place mais la créer).

Bref, j’ai longtemps eu un profil académique classique tout en gardant ma passion artistique en parallèle. Un jour, j’en ai eu assez d’avoir peur, de suivre un chemin tracé par d’autres, et j’ai commencé à suivre mon cœur. Et là, j’ai commencé à construire ma nouvelle vie.

C’est parti du cœur mais ça ne s’est pas du tout fait sur un coup de tête. Il fallait trouver les bonnes étapes, les bons partenaires, la bonne stratégie. C’était il y a 4 ans, mais cela me semble une toute nouvelle naissance, une autre vie. Aujourd’hui, tout a l’air de couler de source, et pourtant il y a eu un travail immense à accomplir, dans la pratique, mais aussi sur moi-même.

 

Mais quel est ton secret ?

Ne pas avoir peur. Et surtout ne jamais écouter la peur des autres. Tout est possible et très peu de personnes s’en rendent compte. Ne suivre que mon cœur et mon intuition, puis utiliser mon cerveau et mon expérience pour le mettre en pratique.

 

Une anecdote fun à nous raconter dans le cadre de ton projet ?

Une de mes œuvres les plus vendues (Espresso Bar, en 2013), je l’ai prise alors que je venais d’arriver à Londres. C’était en plein hiver, il faisait (très) froid, les voies de l’Eurostar étaient gelées et il avait donc tout naturellement… une heure de retard. Je savais que l’ami chez qui je logeais m’attendait patiemment près de la gare. Une fois arrivé à Londres, je me suis mis à courir vers l’endroit où il m’attendait. En courant, je suis passé à côté d’un lieu qui dégageait quelque chose de magique, visuellement. Cela  irradiait la spontanéité et pourtant tout était parfaitement cadré. Je savais que je devrais m’excuser encore mille fois de plus auprès de mon ami qui attendait déjà depuis une heure, mais je n’ai pas pu résister. J’ai freiné des quatre fers, j’ai sorti mon appareil et suis resté là 15 minutes à essayer de capturer au mieux cette scène.

Quelques mois plus tard cette œuvre se vendait à 11000$ via ma galerie de Washington.

 

Bon, tu vas pas nous mentir, tu ne travailles pas tout le temps, qu’est-ce que tu fais pour te changer les idées ?

J’adore jouer avec mon fils (bientôt mES fils), lire, écrire, aller au cinéma, refaire le monde avec des amis autour d’un bon plat, faire du yoga et de la méditation, jouer du piano, aller à des concerts de rock, des conférences, ne jamais arrêter d’apprendre.

 

Qui voulais-tu devenir quand tu étais petit ?

Petit je voulais être médecin et souffleur de verre.

 

Et.... Ça a marché ?

Pour ce qui est du médecin j’ai vite compris que ce n’était pas pour moi. Pour ce qui est du souffleur de verre, tout est encore possible ;)

 

As-tu d’autres rêves en dehors de ton projet ?
Beaucoup. Sauf que pour moi rien n’est au stade de rêve, sauf si c’est matériellement impossible. J’aime plutôt parler de projets à plus ou moins long terme, mais je compte bien tous les mettre en pratique un jour. J’ai réalisé par exemple il y a 10 ans un court-métrage d’animation, cela m’a pris 5 ans. Maintenant, cela fait quelques années que je me suis lancé dans l’écriture de mon premier roman. J’ai un projet de famille qui me tient naturellement et particulièrement à cœur. Et bien d’autres projets encore, que je vais pour l’instant encore garder pour moi ;).

 

Et maintenant, qu’est-ce qu’il te manque pour atteindre les sommets ?

Rien. Je suis chaque jour heureux de ce que j’ai. En ce sens, je suis toujours au sommet de ce que je désire. Sans pour autant perdre de vue la route - changeante - que je construis et qui me guide vers les prochaines aventures. Mon prochain objectif pratique, par exemple, est de continuer à étendre le réseau de galeries me représentant, en soutenant le rythme d’(au moins) une nouvelle galerie par an.

 

Finalement, quel conseil aurais-tu aimé donner au toi d’il y a dix ans ?

“Don’t worry, be happy. Everything is gonna be alright”.